Journées du film russe à Ajaccio 21 - 23 avril 2017 à Ajaccio - festival du film russe à Ajaccio

Films à l'affiche



FAUTE D'AMOUR (2017)

Films à l'affiche

Réalisé par Andreï Zviaguintsev, 2h07

Prix du jury, Festival de Cannes, 2017
 

Boris et Zhenya se séparent. L'un et l'autre se préparent déjà un nouvel avenir : Boris est en couple avec une jeune femme et Zhenya fréquente un homme aisé qui semble prêt à l’épouser. Aucun des deux ne semble avoir d'intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans. Jusqu'à ce qu'il disparaisse…
 

 "Faute d'amour" est l'histoire d'une quête. Celle d'un enfant perdu, celle d'une humanité délaissée. La mise en scène somptueuse de Zviaguintsev est toute entière dédiée à cette recherche. (Jean-Dominique Nuttens, Positif)


SOLEIL TROMPEUR (1994)

Réalisé par Nikita Mikhalkov, 2h34

Prix spécial du jury, Festival de Cannes, 1994

Oscar du meilleur film étranger, Etats-Unis, 1994
 
1936. Sergueï Petrovitch Kotov, Colonel de l’Armée Rouge et communiste convaincu, séjourne dans sa datcha des environs de Moscou. Il y goûte avec son épouse et sa fillette un repos sans nuage, lorsque survient Mitia, séduisant ami de la famille mais aussi agent de la police politique de Staline…
 
Mikhalkov parvient à dilater le temps… A faire pressentir, au cœur même du bonheur, la présence insidieuse de la fatalité. (Pierre Murat, Télérama)

OTAGES (2017)

Réalisé par Rezo Guiguineichvili, 1h43
 
Meilleure direction d'acteurs, Festival ouvert de cinéma russe Kinotavr, Sotchi (Russie), 2017

Le 18 novembre 1983, sept jeunes gens prennent le contrôle de l'avion TU-134. Leur objectif : fuir l'URSS…
 
Un film fort qui (…) constitue un témoignage pertinent de cet épisode marquant de l’Histoire contemporaine. (Amélie Leray, Les Fiches du cinéma)

FRANCOFONIA, LE LOUVRE SOUS L'OCCUPATION (2014)

Réalisé par Alexandre Sokourov, 1h28

 

1940. Paris, ville occupée. Deux hommes que tout semble oppposer - Jacques Jaujard, directeur du Louvre et le Comte Franz von Wolff-Metternich, nommé à la tête de la commission allemande pour la protection des oeuvres d'art en France - s'allient pour préserver les trésors du musée...

Au fil du récit de cette histoire méconnue et d'une méditation humaniste sur l'art, le pouvoir et la civilisation, Alexandre Sokourov nous livre son portrait du Louvre.

L'AMIRAL (2008)

Films à l'affiche

Réalisé par Andreï Kravchtouk, 2h04

Meilleur rôle masculin Konstantin Khabenski, Prix de l'Aigle d'Or, Moscou (Russie), 2009  
Meilleure image Alekseï Rodionov, Igor Griniakine, Prix de l'Aigle d'Or, Moscou (Russie), 2009
  

Alors qu’il s’apprête à défendre sa patrie, plongée dans les affres de la révolution bolchevique, l’Amiral Koltchak, officier de la Marine russe et océanographe réputé, est emporté par son amour pour la femme d’un officier. Son destin et celui de son pays sont désormais liés...


Une histoire de l’Amiral Alexandre Koltchak et de son amour pour Anna Timiriova au cours des événements qui ont marqué la fin du règne de Nicolas II et l’avènement de la révolution de 1917.

 


NOSTALGHIA (1983)

Films à l'affiche

Réalisé par Andreï Tarkovski, 2h07

Grand Prix du Cinéma de Création, Festival de Cannes, 1983
 
Andreï voyage en Italie en compagnie d’une traductrice sur les traces d’un poète russe. Il est frappé de nostalgie, assailli par le souvenir de l’épouse qu’il a abandonnée, de sa terre natale… 

Parcouru de fulgurances esthétiques bluffantes, ..., cet avant-dernier opus du maître russe ne peut laisser personne indifférent par sa proposition d'un cinéma à la fois épuré et travaillé à l'extrême. Tarkovski a su transcender son tragique destin grâce à son art, faisant de lui un poète de l'image. (Virgile Dumez, avoir-alire.com)


LA FIN D'UNE MAGNIFIQUE EPOQUE (2015)

Films à l'affiche

Réalisé par Stanislas Govoroukhine, 1h35 
Meilleure réalisation  Stanislas Gorovoukhine, Prix de l'Aigle d'Or, Moscou (Russie), 2016 
 

Andreï Lentoulov, jeune journaliste et écrivain connu pour la liberté de ses opinions et son franc-parler, se voit proposer un poste au journal de Tallin. Là, il se lance dans d’innombrables liaisons sans lendemain, mais livre surtout une violente résistance au système. Comment le rebelle, le « collaborateur le plus immoral » va-t-il lutter contre la pire des censures, la filature et la tartuferie, et qui sortira vainqueur de cette lutte contre le système ?


L’histoire d’une époque où l’on créait malgré les interdictions et où on se battait pour être entendu. Une époque crainte dont on attendait la fin. Une époque magnifique, miroir de la richesse de la vie culturelle de l’Union Soviétique durant le Dégel.