Journées du film russe à Ajaccio 21 - 23 avril 2017 à Ajaccio - festival du film russe à Ajaccio

Films à l'affiche



LE DEBUT (1970)

Films à l'affiche

Lion d'Argent, Mostra de Venise, 1970

Réalisé par :
 Gleb Panfilov
Durée : 1H31
 
​Pacha Stroganova, ouvrière à Restschenk, est passionnée de théâtre. Elle joue dans une petite troupe locale, mais ne se voit confier que des rôles de sorcière. Jusqu'à ce qu'un cinéaste la remarque : il cherche une actrice pour incarner Jeanne d'Arc...

 ​Le Début est l'histoire de l'émancipation d'une femme au travers du cinéma... Finesse psychologique, actrice lumineuse, jeux de miroirs, intelligence des dialogues et des situations... On reste fasciné et heureux d'avoir découvert un trésor caché (Adrien Lozachmeur, avoir-alire.com)

 


LE BARBIER DE SIBERIE (1998)

Films à l'affiche
Sélection officielle, Festival de Cannes (hors compétition), 1999

Réalisé par : Nikita Mikhalkov
Durée : 2H54
 
En 1885, Jane Callahan, séduisante américaine, part pour la Russie impériale d’Alexandre III.  Au cours de son voyage, elle fait la connaissance d'Andreï Tolstoï, jeune cadet avec lequel elle partage le même amour de la musique….

Une splendide épopée où l’amour se mêle à l’Histoire (France Soir)
 

ET LA VIE... ET LES LARMES... ET L'AMOUR... (1984)

Films à l'affiche
Réalisé par : Nikolaï GUBENKO
Durée : 1H40
 
​Dans une maison de retraite, les jours passent, tranquilles et monotones. Chacun se préoccupe de ses petits maux ou se perd dans ses souvenirs. Pavel, Elena, Tchistov et les autres accueillent Varvara Volochina, le nouveau médecin-chef, qui va profondément changer leur vie... 
 
 

LA DAME AU PETIT CHIEN (1959)

Films à l'affiche

Prix de la meilleure participation, Festival de Cannes, 1960

Réalisé par : Iossif KHEIFITZ

Durée : 1H25 
 

​En Crimée, au bord de la Mer Noire, Gurov rencontre Anna Sergueievna, qui promène avec ennui son chien sur la plage. Une amitié amoureuse les lie le temps de leur séjour. Mais de retour à Moscou, Gurov est hanté par le souvenir d'Anna. Il la rejoint dans une ville de province...

Dans cette adaptation fidèle de l'œuvre de Tchékhov, Iossif Kheifitz se montre d'un tact infini. Tout est pudeur, sentiments purs... Le réalisateur, brossant son film en demi-teintes, a composé un véritable petit bijou de cinéma. (Arkéïon Films, Gaumont)

 

BOUGE PAS, MEURS, RESSUSCITE (1990)

Films à l'affiche

Caméra d'Or et meilleur premier film, Festival de Cannes, 1990

Réalisé par :  Vitali Kanevski
Durée : 1H45
 

1947. Soutchan, petite ville d’Extrême-Orient. Valerka et Galia ont douze ans. Ils vivent ce qui ressemble à un premier amour au milieu des prisonniers de guerre japonais et des détenus soviétiques de droit commun. Ils sont plus durs, plus heureux et plus forts que les adultes car ils conservent leur foi en l’avenir…

Dans ces « 400 coups » sous Staline, Kanevski suit deux gamins lumineux traversant une cour des miracles de prisonniers de guerre et de marginaux. C’est son premier long métrage et il a déjà 55 ans. D’où la rage, l’urgence que l’on sent ici à vouloir tout dire, tout hurler… Le film n’obéit qu’à une seule loi : les soubresauts de la mémoire (Olivier Nicklaus, Les inRocks)

 

 


SIBERIADE (1978)

Films à l'affiche

Grand Prix, Festival de Cannes, 1979

Réalisé par : Andreï KONTCHALOVSKI
Durée : 3H20


Dans un petit village de Sibérie accroché aux berges d'un fleuve, deux familles rivales se font face et s'affrontent depuis toujours. Les Solomine, riches et jaloux de leurs privilèges, et les Oustioujine, pauvres, rebelles, idéalistes. Rien ne semble pouvoir perturber l'ordre établi au cœur des vastes étendues de forêts. Mais l'Histoire en marche va bouleverser la vie de la communauté...

Fresque grandiose en quatre parties, Sibériade retrace l'épopée du peuple russe, du début du 20ème siècle aux années 70. Imaginé comme l'équivalent soviétique du Novecento de Bertolucci, réalisé trois ans auparavant, ..., ce film-fleuve est avant tout l'œuvre d'un grand auteur, Andreï Kontchalovski. Formellement magnifique, ce film a une portée épique, historique et mystique. (Potemkine Films)

 
 


LA REINE DES NEIGES (1957)

Films à l'affiche

Film d'animation

Réalisé par :
 Lev ATAMANOV
Durée : 1H05

Hans et Gerda s'aiment comme frère et soeur. Mais un jour d'hiver, au cours d'une tempête, un petit morceau du miroir diabolique de la Reine des Neiges entre dans l'oeil de Hans et lui durcit le coeur. Il ne ressent plus aucune émotion. Irrésistiblement attiré par la Reine des Neiges, il la suit en traîneau jusqu'à son royaume. Gerda part à sa recherche...

 
Ce film révèle, avec beaucoup de finesse, le monde des personnages d'Andersen. Par des dessins expressifs, une animation magistrale et une riche interprétation artistique, le film est devenu un classique de l'adaptation d'un conte à l'écran sous forme animée (Festival international du film de La Rochelle)